lundi 17 juillet 2017

Femmes, Solidarité, Cheveux afros Etc...



Cet article dort dans mes brouillons depuis une éternité! J'écris, j'efface...je relis...
Je pense que cet article me tiens beaucoup à coeur  et c'est la raison pour laquelle il sort un peu plus péniblement.
Je n'avais pas envie de l'écrire sur le coup de l'émotion, quelle qu'elle soit.

Je navigue dans le milieu du cheveu afro au naturel depuis un certain nombre d'années maintenant. et plus largement dans le monde afro artistique ou militant.

J'y ai rencontré ou croisé de nombreuses personnes. J'ai pu aussi y observer pas mal de choses qu'elles soient positives ou négatives. Les belles découvertes ont été nombreuses sur bien des aspects.

Malheureusement, les déconvenues et déceptions ont aussi été très/trop nombreuses.

Toutes ces choses observées l'ont été aussi bien chez les autres que dans des relations que j'ai pu avoir de près ou de loin avec certaines personnes.

Il est temps pour moi de tirer un premier bilan de ces observations. Car comme dans le monde du travail, dans les familles, il est possible de distinguer plusieurs grands types de comportements ou de personnes. Et malheureusement encore, tout au long de ces années les mêmes erreurs ont été répétées.

L'une des choses qui m'intrigue le plus, c'est la place de la femme dans ce "phénomène", "tendance" ou je ne sais quoi d'autre relatif à l'engouement pour les cheveux afros.

Ce dont il est question dans le présent article est donc la place des femmes afros descendantes, leur rôle et la manière dont elles interagissent entre elles et en particulier dans la NappySphère.

Je pense que cet article tombe à pic avec cette tendance au revival du féminisme et plus particulièrement de l'afro féminisme, de l'importance de l'estime de soi et tout ce qui va avec.

D'ailleurs, pour ouvrir et fermer rapidement la parenthèse, cette histoire d'Afroféminisme est un concept que je ne pense pas maîtriser. J'ai comme l'impression, de par mes lectures, que tout le monde ne s'entend pas sur ce qu'est l'Afroféminisme, son origine et surtout ce qu'il englobe.
Heureusement (petit passage publicitaire), des pistes sont données lors des conférences BlackThérapies organisées par Christelle Kedi (cliquer : ICI). Mais rien ne vous empêche de vous faire votre propre opinion et surtout vos propres recherches (évidemment en voyant plus loin que les portes drapeaux médiatisés du féminisme...).

Pour en revenir à notre sujet initial et je le répète à nouveau, il s'agit ici d'exposer mes observations, mon expérience...

Les femmes et leur rôles dans la mise en valeur du cheveu crépu

Je ne vais pas refaire ici l'histoire de l'évolution récente du mouvement de retour au naturel...

Il s'agit de répertorier sommairement tous les supports d'information que l'on peut trouver ainsi que les initiatives qui ont vu le jour ces 15 dernières années. Cela permettra de voir l'évolution et faire le point sur ce qui se passe aujourd'hui.

Evidemment je n'aborderai que ce qui se passe en France car j'y réside. Même si ce qui se passe ici a une forte connection avec les USA en matière de tendance.

Tout d'abord, il faut noter qu'internet et ses mutations ont mécaniquement impacté les acteurs et les initiatives.

Etape 1
Forums de discussion et livres :
Des personnes (des femmes majoritairement) en recherche d'information, se sont regroupées sur des forums de discussion afin d'échanger leurs astuces, mais aussi de discuter sur une problématique qui les concernait.
Il était reproché un manque de professionnalisme des coiffeurs afro et les USA en terme de produits et de techniques de coiffures étaient la source principale.
Les livres auxquels se référer étaient majoritairement en anglais, jusqu'à la parution du livre de Juliettes Smeralda "Peau Noire Cheveux Crépus, Histoire d'une aliénation".

Ce livre est vite devenu la bible de nombreuses Naturalistas et surtout à ouvert les débats sur l'origine du défrisage systématique des cheveux crépus. Tout cela dans une période mouvementée post loi Taubira.

Etape 2
Les événements/rassemblements des salons dits internationaux comme Boucles d'Ebène ont poussé un peu plus loin grâce à un rassemblement sur plusieurs jours des acteurs professionnels ou non dans le domaine du cheveu afro. Ce rdv, à l'époque, (mais plus maintenant) permettait de discuter sur les thèmes culturels ou historique et artistiques.

Etape 3
Les réseaux sociaux :
Leur arrivée à clairement changé la donne et "boosté" auprès du public les informations concernant les cheveux afros mais surtout la manière de les entretenir.
Tout d'abord les vlogs ont permis d'être plus précis dans les explications et dans le partage des expériences personnelles.
Les blogs ont évolués, mais surtout la manière de partager qui a évolué. Une connection est plus forte entre l'auteur(e) et le lecteur/follower.

L'apparition des premières gammes spécifiques aux cheveux afro naturels : 
A un moment, elles se comptaient sur les doigts d'une main. Et puis certaines apparaissaient pour disparaître aussitôt.
Mais en tout cas, fini de devoir faire les commandes groupées ou payer des frais de ports impossibles, même si trouver ces marques restent quand même une chasse au trésor par moment.
De plus en plus de marques sont disponibles et surtout font de plus en plus attention à leur composition et leur efficacité sur cheveu afro naturel.

Il est important de noter que pour la très grande majorité, ces gammes sont à l'initiatives de femmes pour la plupart déjà mamans. Les porteurs de projets d'événements sont aussi majoritairement féminins.

Etape 4
Mutation des réseaux sociaux :
Les réseaux sociaux sont de plus en plus présents et utilisés, et surtout certains se démarquent par leur nombre de followers mais aussi de marques qui les sponsorisent.
De nouveaux supports arrivent tels que Insta.
La manière de publier diffère aussi et le contenu devient de moins en moins technique. Il s'agit plus de montrer les résultats et de se diriger vers un aspect purement esthétique (publication mode et maquillage de plus en plus fréquent et moins de cheveux...)
Les gammes spécialisées sont toujours confidentielles et les coiffeurs afro spécialisés peu (re)connus.

Entre l'étape 2 et l'étape 3, de plus en plus d'événements voient le jours , qu'ils soient à l'intiative de blogueurs de marques ou de créateurs d'événements.

Toutes ces choses imbriquées évidemment révèlent des ego, des tensions et des incompréhension.
Des événements se retrouvent en doublon, certains sont même en collision dans l'agenda.

Le point essentiel a remarquer dans tout cela est que la grande majorités de ces initiatives est portée par des femmes. Ce qui m'amène à la réflexion sur le point suivant.

Les femmes et la solidarité

Une solidarité existe, elle est d'ailleurs souvent le moteur de toutes ces initiatives mais ses contours doivent être plus clairs et surtout il y a un gros travail d'égo à faire.
Est-ce lié à la nature humaine? Est-ce lié à notre ère contemporaine qui mise sur la notoriété, ce besoin de reconnaissance?

Force est de constater que cela a des conséquences : souvent les sourires sont de façcade et les trahisons courantes. D'une part certains cherchent à conserver leur statut et font en sorte de faire le ménage afin d'éviter la concurrence.
D'autres, les dents rayant le parquet, sont prêts à tout pour se faire une place au soleil.
Certains autres naïfs se font broyer ou sont découragés et abandonnent...

Et puis il y a aussi ces non dits, ou incompréhension car personne ne veut faire le premier pas...ou qu'en face la critique n'est pas acceptée...

Paradoxalement, ces derniers temps nous assistons à un "revival"du féminisme, il va être reproché aux hommes leur ego et leur fierté un peu surdimentionnée...reproché à la société de ne pas laisser sa place à la femme ou du moins de lui assigner une place qu'elle ne désire peut être pas.

En tout cas côté égo mal placé, de ce que j'ai pu observer, les femmes ne sont pas en reste...

Solidarité affichée vs solidarité réelle

En voguant par-ci par-là j'ai pu observer, voir, entendre de réels cas de non solidarité. Des crasses, des mensonges, de la diffamation, de l'égoïsme...

Cette non solidarité que j'évoque se traduit simplement par exemple par le fait que certains événements font doublon, dans le sens ou il aurait été possible d'unir les forces pour faire réellement changer les choses au sein de la communauté afro et surtout dans le monde des cosmétiques ou professionnels de la coiffure.

Le constat est là : malgré la taille de certains événements : ou sont passés les professionnels de la coiffure? Pourquoi si peu de visibilité pour les cosmétiques adaptées en dehors de ces événements?
Pourquoi dans certaines initiatives, les personnes qui savent vraiment, qui ont l'expertise dans un domaine ne sont pas invitées, voir mises en avant afin que le public puisse continuer à être informé et affûte son discernement pour faire des achats conscients?

La vrai solidarité aurait été de s'unir sans regarder les aspects personnels ou de personnalité, car la solidarité veut que l'on se mette d'accord sur un objectif à atteindre.
En façade tout le monde veut la même chose, mais chacun veut faire à sa manière ou chacun veut en retirer la gloire.
Mais il s'agit là d'intérêt public qu'on le veuille ou non. Et il semble que cela n'est pas encore compris par suffisamment de monde....

Car à défaut de le répéter : Aimer sa chevelure crépue est aussi un acte militant!

Un acte qui nous permettra de survivre économiquement ou du moins de ne pas se laisser manger tout cru! Qui nous permettra de préserver notre santé et celle de nos enfants! De préserver la diversité des cultures du monde afro et surtout de ne pas laisser s'éteindre notre mémoire. Qu'on le veuille ou non, nos cheveux sont des éléments de transmission de nos cultures, de nos histoires, d'éducation.

Arrêtons les événements et annonces cosmétiques. Arrêtons de poser des pansements qui ne sont pas à la taille de nos blessures.
Arrêtons de construire du creux, des panneaux qui ne cachent que la misère.

Apprenons à entendre les choses, à aiguiser notre vision et voir plus loin que le bout de notre nez.

Appliquons la solidarité, la vraie. Ou à défaut laissons les autres construire leur bout de chemin. Il y a de la place pour tout le monde.

Pour finir...
Il ne s'agit pas ici de dire que ce "petit" monde majoritairement animé par des femmes est mauvais, car j'ai aussi vu des merveilleux moments de partages, d'échanges, de réelle avancée main dans la main. Des rencontres qui ont abouti ou aboutiront à des projets magnifiques.

Et la conclusion de cet article justement est de mettre en lumière le travail effectué depuis toutes ces années par tant de femmes aux parcours tellement différents.
Certaines se sont lancé dans de nouvelles aventures laissant un travail supposé intéressant, mettant en péril l'équilibre familial.
Certaines sont seules avec plusieurs enfants. D'autres ont des soucis de santé que l'on ne peut soupçonner, mais gardent le sourire et sont même de sacrées locomotives!

Si le secteur du cheveu afro bouge, c'est aussi et surtout grâce aux femmes qui n'ont pas peur du changement et souhaitent le meilleur pour les générations futures.

Toutes ces femmes refusent la place que la société actuelle veut leur réserver. Elles sont là pour casser les codes et créer de nouvelles valeurs.

A nous de soutenir ces initiatives, femmes comme hommes. A nous de creuser, de faire preuve d'esprit critique et d'initiative et éviter les coups d'épée dans l'eau.

Donnons une nouvelle définition et un nouveau visage à la solidarité.

#CAPILLOPHAGIE




Ce terme n'existe pas à ma connaissance...
A quoi ce terme fait-il référence?

En fait, il prend racine dans deux autres définitions (je vous laisse chercher les définitions si elles sont floues pour vous) :
Anthropophagie
Aérophagie

Ce terme est venu comme un pop-up dans mon cerveau. Il s'est mis à tourner et tourner comme si je devais en tirer quelque chose.
Il est là à me suivre depuis les mois d'avril-mai.

Je me suis décidée à poser ces mots en juin car tout était devenu clair.

Voici ce à quoi la #Capillophagie renvoie:

Définition 1
Le fait de vouloir tout dévorer sur son passage, de vouloir tout balayer et s'approprier comme si rien n'existait avant. Oublier que du chemin a été débroussaillé et que ce chemin a été pavé difficilement, permettant aux suivants de marcher sans avoir à forcer.

Le plus grave est de vouloir s'approprier des choses et les vider de leur substance. De les rendre tellement vide que cela invisibilise ce qui a été fait avant. Ne permettant pas aux nouveaux venus de s'armer psychologiquement et culturellement. Ne le permettant pas de s'ancrer dans le sol et faire leurs racines s'épanouir.

L'autre chose, est de minimiser le travail de professionnels de la coiffure, qui eux rendent un vrai service au quotidien et un accompagnement éclairé.

Pire encore, cette coque vide et surtout fragile, est friable et permet aux ennemis ou du moins à ceux qui ne nous veulent pas du bien de rentrer et s'approprier les fruits d'un long travail mémoriel, culturel et technique. J'entends par là, par exemple des grands groupes industriels qui n'ont que faire de notre santé, et qui ne cherchent qu'à étendre leur tentacules. Il y a le géant des géant, mais pas que. Il y a ceux qui arrivent déguisés avec un packaging étudié pour, des cadeaux pour mieux amadouer les uns et les autres. Et puis il y a ceux qui surement font de l'espionnage industriel et s'accaparent le travail de jeunes entrepreneuses dans les cosmétiques qui ont mis leur coeur dans leur gamme...

Lorsque nous nous rendons compte après cela que nous nous sommes faits avoir, nous crions au scandale...à l'appropriation culturelle ou que sais-je d'autre...

Ce type de #Capillophagie n'est pas faite pour durer, car à un moment arrive l'indigestion, ou même la pénurie : que faire lorsqu'il n'y a plus rien à manger? Quel avenir envisager?

Définition 2
La phase d'indigestion est déjà là, les signes sont déjà bien présents et bien gênants.
Il y a eu cette phase ou les yeux sont plus gros que le ventre. Les ambitions personnelles ont pris le dessus sur l'intérêt général. Les actions menées sont donc désordonnées, et mal comprises.
Il y a ce désir d'être partout à la fois tout en étant nul part à la fois.
De ce fait, personne ne vous identifie et n'est capable de mesurer le travail réellement accompli.
Mais vous persistez tout en ne sachant pas ou vous souhaitez aller...
Comme beaucoup de période d'indigestion, si vous ne faites pas une diét' ou même une purge, vous êtes voués à tomber malade, et dans notre cas précis, à des dysfonctionnement graves avec risque de disparaître.

Là encore les acteurs principaux sont relayés au second plan, aucun lien, aucun rapprochement ne se fait entre les différents acteurs...le but étant d'être soi même au centre des attentions...

Ce type de #Capillophagie ne dure pas non plus...

mardi 4 juillet 2017

Agenda du mois de Juillet 2017

2 juillet 2017 - BlaBla Beauty Corner (Région parisienne) - GRATUIT
Pour cette édition, Miguèle Serbin revient à ses premières amour et à son métier de formation : le conseil en image.
Cette après-midi est l'occasion de découvrir comment choisir les bonnes couleurs, les bonnes formes mais aussi par exemple les bons accessoires pour vous mettre en valeur.
Comme tous les 1er dimanches de chaque mois cette séance est gratuite.
Restez connectés pour connaitre la suite du programme en suivant la page FB.


1er juillet 2017 - Faites de l'Ethique (Paris)


1er juillet 2017 - Sankofa Garden (Martinique)

1 et 2 juillet 2017 - Les soldes des créateurs (Paris)



2 juillet 2017 - Afro'Day (Bruxelles)



8 juillet 2017 - Impressionnantes (Lyon)
L'association Nappy Party soutient cet événement depuis sa première édition. Ce festival est dédié à toutes les femmes et vise à créer de la solidarité et mettre en valeur les beautés de chaque femmes.
Cette année un focus sera fait sur les mamans solo.



8 et 9 juillet 2017 - Brussels African Market#22 (Bruxelles)
Cet événement incontournable ouvrira les portes de la 22e édition. Un espace dédiés aux créateurs et à toutes les initiatives de la diaspora africaine.


16 juillet 2017 - Le Grand marché de Stalingrad spécial Cultures d'Outre-Mer (Paris)



21 juillet 2017 - Afterwork/Présentation du livre "Afropolitanism and the Black Blogosphere" - Paris
RDV à la librairie Tamery à 19h00 pour découvrir l'ouvrage (20€) et échanger avec l'auteure et repartir avec votre exemplaire dédicacé.
Tamery : Métro Belleville



23 juillet 2017 - Garden party#2 par My Afro Week
Après ses édition My Afro Market, My Afro Week propose sa garden Party.
Un programme chargé, une occasion d'échanger mais surtout d'être solidaire avec le #PanziDanceChallenge qui vise à soutenir les femmes victimes de viol au Kivu.
Faites un tour sur le site de MAW ou sur la page événement du pique-nique


22 juillet 2017 - Afro Beauty Festival + Miss Nappy Germany (Cologne)



lundi 5 juin 2017

Agenda du mois de Juin 2017

Avec un peu de retard (je me soigne, mais ce n'est pas facile!) vous trouverez les événements pour ce mois de juin 2017 qui nous semblent intéressant d'un point de vu capillaire mais aussi culturel.

Vous trouverez surtout nos dates pour nos interventions et conférences.

Si certain bons plans n'apparaissent pas mais que vous voulez les partager vous pouvez nous envoyer un petit mail!

Pensez à cliquer sur les flyer pour avoir plus de détails!

28 juin au 2 juillet - Commémoration de l'abolition de l'esclavage à Noisy le Grand
Nous n'avons peut-être pas assez communiqué à ce sujet, mais nous avons depuis fin 2016 domicilié notre association à Noisy le Grand.
Cette ville a été choisie grâce à sa situation géographique mais aussi grâce à son tissu associatif dense et des nombreux événements qui y ont lieu.
La population de cette ville et aux alentours (en particulier le 77 seront ravis de nous avoir à portée de main!) est aussi une population en demande de conseils et qui mérite d'être approchée.

Nous avions été sollicité il y a deux ans déjà pour intervenir brièvement lors de ces commémorations, et nous sommes maintenant acteurs à part entière en collaboration avec la ville mais surtout l'association IDC à l'initiative de cet événement.

Vous pourrez donc passer nous voir sur notre stand (sauf le 29 juin) et profiter du festival de gospel ensuite.
Vous pourrez poser toutes vos questions mais aussi adhérer à l'association et aider au développement de nos activités.
Afin de préparation nos actions futures, des gâteaux seront en vente sur notre stand, bio et sans gluten.
Nous interviendrons le 2 juillet à 18h sur les "Origines du défrisage systématique des cheveux crépus" : informations à venir ici http://www.noisylegrand.fr/ma-mairie/toute-lactualite/sortir/rendez-vous/article/festival-gospel-celebration/



4 juin 2017 - BlaBla Beauty Corner
Le rythme de croisière s'installe au BlaBla Beauty Corner.
Pour cette édition de Juin VaniaStyl Coiffeuse visagiste propose une session consacrée au coiffage minute des cheveux afro.
Cet atelier est gratuit. Pensez à suivre le programmen du corner pour attraper toutes les astuces beautés gratuitement et shopper des produits de qualité.



10 au 30 Juin 2017 - Présentation et vente produits Nati An Nou
Sandra vient tout spécialement de la Guadeloupe nous présenter sa nouvelle gamme de cosmétiques faits main (vous pouvez vois ses vidéos de fabrication sur FB et insta).
Je vous conseille de pré-commander comme elle vous le suggère! Pensez à cliquer sur le flyer pour accéder aux informations!


11 juin 2017 - Festival de la Beauté Multicolore


17 juin 2017 - Salon Biotyful #3
Il n'y a pas qu'à Paris que ça bouge! La région Parisienne est active aussi!
Cliquez sur le flyer pour découvrir plus en détail le programme.


28 juin 2017 - Colloque de l'UNOM "Créer les conditions d'une réelle autonomie des ultramarins et afro français" 
Une initiative qui innove en permettant aux ultra marins et afro français de se réunir pour réflichir, mais pas que!
Il s'agit de poser des jalons pour enfin agir et rendre compte de ce qu'il est possible de faire et de ce qui a été accompli.
Pensez à réserver vos entrées (10€)




LinkWithin

Related Posts with Thumbnails